Séparation de phase

Post-traitement

Le post-traitement du digestat est appliqué en fonction des besoins locaux d’utilisation du digestat et de la gestion des éléments fertilisants qu’il contient. Dans le cas où un excès d’éléments nutritifs est présent ainsi que dans les zones où il est nécessaire d’éliminer ou d’exporter certains de ces éléments à d’autres régions, le post-traitement peut être un moyen efficace d’exportation de ces fertilisants.

Séparation de phase

Le post-traitement le plus communément utilisé est le procédé de séparation de phase. Ce traitement est très souvent le premier maillon de la chaîne dans le cas de l’application des autres post-traitements potentiels. Grâce à la séparation, le digestat peut être divisé en un liquide contenant la majorité de l’azote et une fraction de fibres solides. Les deux fractions peuvent alors être utilisées en fonction des besoins et permettre une meilleure gestion des éléments nutritifs, de sorte que le risque de pertes d’éléments nutritifs ou de surfertilisation peut être évité.
Il existe plusieurs techniques de séparation de phase, presse à vis, centrifugation, filtre-presse,… La comparaison de deux de ces techniques a été réalisée dans une étude réalisée en 2009. Leurs résultats sont basés sur une recherche bibliographique présentant les traitements disponibles pour le lisier et les digestats en général. Ceux-ci proviennent de Suisse, de France, de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne et d’Autriche. D’autres sources de données proviennent des fournisseurs.

digestat 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s